Négo Communication: Retour sur la première réunion

Avis de la Direction sur nos propositions

La première réunion de négociation sur le Dialogue Social et la Communication à Smile s’est tenu jeudi 11 mai 2023.

Si vous souhaitez lire le détail de nos revendications, rendez-vous sur cet article.

La Direction ne s’est pas positionnée pour ou contre sur la plupart des points, car elle souhaitait prendre le temps d’analyse.

Voici quelques éléments de retour de la Direction et échanges de la première réunion de négociation.

Adresse e-mail de communication syndicale

Nous avons exposé la proposition technique d’utilisation des listes de diffusions.

À première vue, la Direction ne semblait pas réticente à cette forme d’organisation.

Communication numérique des Représentant·es du Personnel

Communication Syndicale

La Direction semblait en accord avec le besoin de communication.

Reste à définir quelques éléments, comme le droit de regard de la Direction et la régularité.

Nous ne sommes pas favorable à une limite de nombre d’envois. Puisque de toute manière un envois trop régulier nous desservirait. Nous savons qu’il faut modérer nos sollicitations.
Toutefois, la Direction souhaiterait qu’une limite puisse être instituée, comme par exemple un e-mail tous les 15 jours. Avec la possibilité d’envois exceptionnels supplémentaires (comme par exemple lors de mouvements sociaux, ou de négociations sur un cours délai). Mais ces critères n’ont pas été plus détaillés.

Sur la relecture, la Direction souhaite pouvoir relire nos publications avant diffusion afin d’éviter des erreurs d’informations.
Nous avons bien indiqué que cela nous posait problème en termes de délais supplémentaires que cela causerait sur la réactivité d’un envois. Nous ne pourrons pas attendre plus de 24h ou 48h entre un envois prêt et sa diffusion.
Nous avons aussi indiqué que les retours de la Direction n’engendreraient pas nécessairement de correction, car les Syndicats restent libres de leur expression. En effet, typiquement nous ne sommes pas en accord sur la position politique du vocabulaire autour du “reversement de dividende aux actionnaires”.
Sur le principe d’être lut par la Direction pour vérifier les erreurs éventuelles, nous ne sommes pas contre, tant que cela n’interfère pas sur notre possibilité de communication et sur notre liberté éditoriale.

Cette relecture ne pouvant avoir lieu seulement sur les communications concernant Smile, et donc ne sont pas touché les communications sur autre comme la question des retraites par exemple.

Communication CSE

Nous n’avons pas abordé précisément la question de la communication CSE, puisque la partie communication Syndicale était plus centrale en termes d’enjeux pour chacun.

Nous pouvons en déduire que cela ne poserait pas de problème particulier à la Direction sur la possibilité de communication du CSE.

Ce point restera à confirmer.

Liste de diffusion

Liste syndicale:

Pour la gestion des listes de diffusion type <syndicat>-info@smile.fr, la Direction a indiqué qu’il serait plus confortable que ce soit le syndicat qui alimente la liste avec les adresses e-mail des nouveaux arrivants fournies par la Direction.

En effet, cela éviterait que la Direction puisse avoir accès à la liste des personnes inscrite à cette liste.

Nous sommes d’accord avec cette proposition.

Ainsi, la Direction pourrait fournir au syndicat de manière régulière (toutes les semaines ou 15 jours par exemple) la liste des adresse e-mail des nouveaux arrivants.

Liste CSE:

Pour la liste CSE en revanche, tous les salarié·es serait automatiquement ajouté sur une liste gérée par la Direction. Puisque les enjeux d’opinion politique n’y sont pas présents.

Réunion mensuelle d'information syndicale

La Direction n’avait pas anticipé cette proposition.

Elle doit l’étudier et revenir vers nous.

Local Syndical

Le projet était déjà en cours, mais il tardait à se finaliser.

Ici rien de nouveau par rapport au droit, mais il était question d’écrire notre accord de principe sur le fait que le local puisse être implanté de préférence sur l’agence de rattachement du Délégué Syndical.

Le futur local se situera donc à Nantes, et devrait être prochainement mis à disposition.

Abandon des sanctions

Après échange, il s’est avéré que nous nous sommes mélangés dans les termes juridiques (hé oui, on est informaticien·nes, pas juristes… 😇).

Il a été retenu “un rappel à l’ordre” et non pas un “avertissement”.

Le rappel à l’ordre ne constituant pas une sanction d’un point de vue juridique (alors que l’avertissement oui), cet revendication n’a donc plus lieu d’être.

Prochaine réunion

La prochaine réunion de négociation aura lieu mercredi 31 mai à 14h.

A propos de CGT Smile 220 Articles
Section syndicale CGT Smile

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*