Astreinte, la DG propose un nouvel accord, réunion syndicale le 12 mai pour décider ensemble

La direction vient de nous remettre la dernière version de l’accord d’astreinte. Pour être mises en œuvre, les évolutions nécessitent un accord d’entreprise signé par les syndicats.

La réponse des organisations syndicales est attendue pour le 18 mai.

Nous vous proposons une réunion le mercredi 12 mai à 18h pour échanger et décider si l’accord doit ou non être signé.

12
mai2021
Réunion syndicale accord d’astreinteOuverte a tous les collègues faisant des astreintes pour décider ensemble si il faut ou non signer l’accord

Les principales évolutions avec notre analyse.

Prime d’astreinte 

  • Escalade l’astreinte : 32€ par période
  • astreinte de base : 48€ par période

Notre avis

48€ c’est un progrès, la prime est actuellement à 45€. 

Définition des périodes

Soir de semaine : de 18 à 9h. Attention toutefois, le début de période d’astreinte pourrait être décalé en cas d’arrivée après 9h

Le week-end : composé de 4 périodes : 

  • vendredi 18h au samedi 6h,
  • samedi 6h à 18h,
  • samedi 18h au dimanche 6h,
  • dimanche 6h à 18h.

Les managers doivent veiller à ce que l’ensemble du week-end ne soit pas fait par une seule personne.

Notre avis

Commencer à 18h oui :

Il est bénéfique de faire commencer les astreintes à 18h. C’est une des demandes qui a été  formulée par les collègues lors des réunions organisées par la CGT. Actuellement, les astreintes commencent à 20h, certaines opérations effectuées n’étaient pas payées.

Pourquoi un décalage de l’heure d’astreinte si arrivée après 9h ?!

Le nouvel accord précise que l’horaire de prise d’astreinte serait décalé en cas d’arrivée après 9h du salarié. Il est écrit :

“Les jours de la semaine en horaires de nuit (dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi) du jour concerné de 18H00 au lendemain 9H00 (période de 15h). Ce qui implique que le collaborateur travaillant en journée débute cette dernière dès 09H00, afin d’assurer la gestion du support client, partie intégrante du poste. Si par exception, ce dernier collaborateur débutait sa journée après 09H00, le début d’astreinte suivant serait décalé d’autant.

A titre d’illustration, le collaborateur commençant à 10H00, finirait sa journée à 19H00, et l’astreinte ne débuterait alors qu’à ce moment.”

Nous ne comprenons pas ce décalage :

  • Que se passe-t-il si un collègue revient à 12h après une nuit d’astreinte chargée. Doit-il finir son travail au bureau à 21h ??
  • Ces décalages d’horaire risquent de rendre les choses complexes pour effectuer le roulement entre les salariés. 
  • D’une manière générale cette règle n’est pas compatible avec le forfait jour, car vraisemblablement, le salarié n’a pas d’autonomie pour gérer son temps et moduler son temps, car il est contraint de faire une journée de 8h.

Nous demandons des précisions à la direction. Cette règle ne nous semble pas réaliste au regard des pratiques de travail. Il est important d’échanger ensemble sur ce point lors de la réunion du 12 mai à 18h

Repos quotidiens (soir de semaine)

Un repos quotidien de 9h sera observé entre l’intervention et la reprise du travail sauf si le salarié a pu bénéficier de 9h de repos auparavant. 

Exemple en schéma : 

Notre avis

C’est une avancée. En effet, l’accord précédent ne reconnaissait pas le repos qui est pourtant une obligation légale. Nous avons accepté d’abaisser ce temps de repos de 11h à 9h comme le permet le Code du travail.

Repos hebdomadaire (week end)

Des heures de repos seraient accordées lorsque le repos hebdomadaire du salarié est fragmenté (p10 de l’accord). 

Rappel, le Code du travail prévoit que chaque salarié doit bénéficier d’au moins 24h de repos hebdomadaire. Les interventions pendant la période d’astreinte viennent perturber ce repos. D’où la négociation sur l’attribution de repos.

Notre avis

Nous demandons encore des précisions, car certains points de l’accord ne sont pas clairs. 

Selon le nouvel accord, l’ensemble du week-end ne doit pas être effectué par le même salarié. Quels jours sont considérés par Smile comme jour de repos hebdomadaire ? Doit-on considérer que le repos hebdomadaire du salarié faisant l’astreinte uniquement le dimanche est respecté ? Nous demandons à ce que des exemples précis figurent dans l’accord pour éviter les interprétations.

Escalade d’astreinte

La DG propose une prime d’astreinte à 32€. Mais accepte un peu de souplesse quant au temps nécessaire pour prendre en charge l’intervention, à la page 4 de l’accord : 

“le salarié sollicité aura 1H à partir de la sollicitation pour intervenir, sauf besoins ou exigences opérationnelles. A titre d’illustration, un client qui souhaiterait contractuellement une intervention plus rapide (30 minutes).”

Notre avis

C’est une avancée, demandée par les collègues même si cela ne va pas aussi loin qu’on le voudrait. 

Les collègues demandaient plus de temps pour prendre une intervention en escalade, car, à juste titre,  ils ne comprenaient pas pourquoi l’escalade était moins payée.

Conclusion

Voila vous savez-tout. On vous attend à la réunion du mercredi 12. Nous sommes aussi dispo sur le matermost rdv sur le chanel #CSE.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*