Astreinte : texte issu de la réunion de service du 3 janvier

Le 3 janvier, les salariés du service hosting se sont réunis pour évaluer la nouvelle proposition de l’accord d’astreinte. La proposition de décalage des horaires en retour d’astreinte a été largement refusée.

Voici le texte issu de la réunion. Nous proposons à ceux faisant des astreintes de le signer et d’en débattre. 

La CGT demande à ce que la négociation reprenne en prenant pour base la première version de travail de l’accord en ajoutant un vrai dispositif sur les temps de repos. Les revendications issues de la réunion de service du 3 janvier, doivent être entendues. 

Un accord équilibré devrait selon nous : 

  – préciser le cadre des escalades d’astreinte car aucune justification n’est donnée à la distinction entre astreinte de base et escalade d’astreinte.

  – mettre en place un dispositif de compensation du temps de repos suspendu : en cas d’intervention de nuit, il n’est pas normal que le salarié soit attendu le lendemain à 9h. Il faut avancer sur le respect du repos des salarié⋅es. Nous pensons qu’une demie journée de repos devrait compenser. Nous avons d’ailleurs pris conseil auprès de l’inspection du travail qui confirme notre analyse : des dérogations aux 11h de repos sont possible,s mais l’accord doit fixer des contreparties.

  – laisser le choix au salarié entre de la rémunération et de la récupération pour la paie des interventions réalisées. Les pratiques entre Smile Lyon et Montpellier sont dissemblables. Cette possibilité de choix simplifierait l’harmonisation sociale.

  – maintenir les horaires postés à 9h-18h et garantir la possibilité aux collègues de rentrer chez eux plus tôt pour prendre leur astreinte.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*