Reprise du travail sur site, vos droits, la CGT peut vous aider

Les élus CGT ont pu participer à deux réunions santé et sécurité. Pour le moment le travail se poursuit massivement en télétravail ce qui est une bonne chose.

Quelques clients ont pu demander une reprise du travail “en présentiel”. La direction nous assure que de nombreuses mesures de vérification sont alors opérées avant d’envoyer un collègue sur site client : 

  • le télétravail doit être privilégié
  • le client devrait justifier du caractère indispensable de la présence sur site
  • le client doit présenter à Smile les mesures de prévention mise en œuvre sur le site

Notre position

La reprise sur site ne peut être envisagée que si toutes les conditions sanitaires sont réunies.  L’employeur a pour à devoir d’assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (L4121-1).

Si vous êtes dans une situation compliquée venez nous en parler !

Les déclarations de l’employeur en instance sont rassurantes, mais sur le terrain, qu’en sera t’il ? Nous traversons une période de désordre généralisé, il est bien difficile de savoir si les mesures mises en place par les clients sont suffisantes.

Si la situation présente un risque pour votre santé nous serons là.

Vos droits

En cas de danger grave et imminent de contamination, l’employeur doit, de lui-même, donner les instructions nécessaires aux salariés pour qu’ils puissent se mettre en sécurité en quittant immédiatement le lieu de travail. S’il ne le fait pas, deux procédures peuvent être déclenchées simultanément :

  • l’exercice du droit de retrait par les salariés
  • l’exercice du droit d’alerte par les élus du comité social et économique (CSE).

Le droit de retrait

Le droit d'alerte du CSE

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*