Rencontre ce jeudi sur les négociations salaires et conditions de travail

Les négociations annuelles vont débuter avec la direction. Elles portent sur : les salaires, les conditions de travail, l’égalité femmes hommes. Nous souhaitons faire de ces négociations un moment de discussion collective permettant à tous et toutes de remonter des attentes.

Nous vous invitons à une discussion le jeudi 27 à partir de 17h au local du CSE. Possibilité de suivre en conf call sur http://bit.ly/naoSmile2020

Sera suivi d’un pot amical pour continuer la discussion

Nos revendications

Salaires

Il faut plus de transparence sur les salaires, nous demandons : • des indicateurs statistiques précis sur les augmentations pratiquées. • des augmentations à minima égales à l’inflation, il faut en finir avec la politique d’augmentation uniquement individualisée.

Indemnisation lors des déplacements exceptionnels

Lorsque vous effectuez plusieurs heures de trajet pour une mission, la loi impose que ce temps fasse l’objet d’une contrepartie. Nous proposons de payer ce temps au SMIC. Il arrive aussi que pour des impératifs projet, des collègues soient amenés à voyager le dimanche. Nous demandons à ce qu’ils puissent bénéficier d’une demie journée de repos.

Prime régie éloignée

A Smile, un usage très peu connu permet aux salariés d’être payés au Smic lors de leurs déplacements vers une régie. Il faut que le temps de déplacement soit supérieur à 2h par jour et qu’il occasionne au moins 1h de trajet supplémentaire par rapport au temps pour se rendre à l’agence. La CGT Smile propose d’abaisser les conditions d’éligibilité et d’officialiser la pratique dans un accord d’entreprise.

Congé enfant malade

L’année précédente, la direction a refusé la proposition et a préféré mettre en place un congé rémunéré d’une journée en cas d’hospitalisation de plus de trois jours d’un enfant. Nous demandons le bilan de cette mesure et un vrai congé enfant malade.

Retraite, à Smile aussi parlons en

La réforme va directement nous impacter :

  • le calcul de la pension sera maintenant effectué sur l’ensemble de la carrière et non plus les 25 meilleures années

  • le plafonnement des cotisations à 14% du PIB alors que le nombre de retraités va augmenter.

  • La sortie des hauts revenus du système de solidarité (au delà de 120k€/an contre 320k€ aujourd’hui)

Rencontrons-nous jeudi 27 février à 17h, pour en discuter

Au local du CSE à Asnières ou en conf call : http://bit.ly/naoSmile2020

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*