Résultat enquête syndicale de rentrée [Partie 1/2] Analyse et conclusion syndicale

Participation par agence

Les résultats utilisés pour l’analyse ont été arrêté au 25 septembre et comporte 102 réponses.
Cette partie 1 porte sur les trois premiers points de l’enquête, à savoir:

  • l’évolution sanitaire,
  • le télétravail,
  • l’évolution des règles de télétravail

Évolution sanitaire

Synthèse des résultats

Il ressort de l’enquête que les salarié·es sont nombreux à ne pas être satisfaits de la gestion sanitaire. En effet presque la moitié des sondés ne se disent pas sereins, notamment sur le manque de nettoyage de l’environnement de travail, le faible nombre de masque distribués et la politique de retours sur site.

Détails des résultats

Position syndicale

La CGT se félicite que Smile distribue enfin des kits de masques plus importants (4 masques lavables et 20 jetables contre 2 lavables auparavant) comme nous l’avions demandé

Mais ce n’est pas suffisant. Il faudrait pour nous, au choix ::

  • 10 masques lavables pour les salariés les utilisant afin de simplifier leur lavage (1 machine par semaine).
  • Ou des masques jetables en quantité suffisante

Concernant le nettoyage, la procédure de désinfection quotidienne des postes qui nous avait été présentée en juillet est mise en place depuis peu, d’après la direction. Des mesures correctrices auraient été prises, selon les informations qui ont été donnée lors de la réunion CSE du 18 septembre

Nous soutenons que les lingettes désinfectantes doivent être mis à disposition plus largement, c’est d’ailleurs préconisé par l’INRS1.

Télétravail dans le contexte du Covid

Synthèse des résultats

Une large majorité (60%) des répondants souhaitent faire plus de télétravail dans le contexte de crise sanitaire. Le télétravail convient à une majorité de salarié, seul 6% déclarent ne pas aimer le télétravail.

Les réponses en texte libre confirment ces chiffres et suggèrent que beaucoup ne comprennent pas qu’on leur impose un retour.

La question des remboursements de frais lié au télétravail semble secondaire même si cela reste un sujet important.

Détails des résultats

Position syndical

Au vue de la dégradation des conditions sanitaires (l’ensemble des agences sont dans des zones “alerte renforcée” ou “alerte maximale”)

Pour la CGT la santé des salariés doit passer avant les enjeux commerciaux.

Les règles de télétravail actuelle de l’entreprise sont très variables et parfois mal comprises par les salariés : certains doivent revenir 3 jours par semaine, d’autres 5 jours suivant les services et les managers, Nous pensons qu’une note de cadrage est nécessaire.

Vu que la situation sanitaire continue de se dégrader,  la CGT demande à ce que les règles soient revues et que les salariés qui le souhaitent puissent passer en 100% télétravail. La notion “d’impératif de service” invoquée par la direction pour justifier le retour sur site doit être précisée selon nous.

Nous pensons que la direction de l’entreprise sera vigilante et qu’un échange sérieux pourra avoir lieu sur ce point. Ce sujet suscite de vives inquiétudes parmis les collègues. Si la situation sanitaire continue de se dégrader et représente un risque pour la santé des salariés et de leur famille, la CGT aidera les salariés à exercer leur droit de retrait., la question de la grève pourra être posée.

Évolution du télétravail

Synthèse des résultats

Les chiffres sont clairs : les salarié·es souhaitent effectuer plus de télétravail à l’avenir (~86%). Mais cela implique d’en faire évoluer les règles (opinion partagée à 80%).

Une grande majorité veut plus de jours de télétravail par semaine : 47% des votants souhaitent plus de 4 jours le reste entre 2 et 3 jours, mais personne ne souhaite faire moins de 2 jours.

En corrélation avec le point d’avant, environ 67% pensent que le dédommagement des frais occasionné est un sujet important.

Enfin, les salariés aimeraient plus d’autonomie dans le choix des jours de télétravail et voient l’imposition de jours comme un manque de confiance des managers.

Détails des résultats

Petite aparté, nous avons fais une erreur lors de la mise en ligne de l’enquête, et l’option de “2 jours” n’était pas présente, elle a été rajouté tardivement d’où le peu de réponses, nous nous en excusons, mais cela n’empêche pas l’analyse malgré tout.

Selon toi, combien de jours de télétravail maximum par semaine serait idéal ?

Position syndical

Nous pensons qu’il est nécessaire de négocier un nouvel accord de télétravail dans l’entreprise cadrant les règles du télétravail en temps ordinaire : 

  • Le nombre de jours ouverts au télétravail qui pourrait s’accroître
  • Les conditions de refus : par le passé, des refus de télétravail ont été mal vécus par des collègues qui ressentent la liberté d’appréciation managériale comme discriminatoire. La CGT propose qu’une commission de suivi du télétravail soit mis en oeuvre afin que que les élus CSE puissent suivre la situation des refus.
  • la question des frais occasionnés par le télétravail ordinaire doit être revue.

Conclusion

Les thèmes d’action qui ressortent le plus sont les conditions sanitaires (notamment le manque de masques) et le télétravail (évolution des règles et accessibilité).

Les élus CGT doivent procéder à plus de vérifications concernant l’application du protocole sanitaire. La direction a nommé des référents Covid. N’hésitez pas à leur remonter les points problématiques que vous constatez en incluant vos élus CSE et le syndicat dans la boucle :

Si pour une quelconque vous ne souhaitez pas faire cette démarche en votre nom propre, nous sommes là pour ca !

L’évolution du télétravail est un sujet important. Si vous souhaitez être partie prenante de la démarche et former un groupe de travail sur le sujet, contactez nous

N’oubliez pas, le syndicat c’est vous !

  1. http://www.inrs.fr/actualites/faq-nettoyage-entreprise.html#33961072-9527-41f4-95ea-bfc02a21fffa

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*