CONFCALL PUBLIQUE des collectifs CGT, mercredi 22 : Interdire les dividendes dans les entreprises financiarisées et sous LBO

Mercredi 22 à 18h, venez participer à cette confcall publique. 

Invitée:

Anne de Haro : Déléguée syndicale CGT qui s’est battue pendant plus de 10 ans contre le montage financier du groupe international Wolters Kluwer.

Voir son interview sur Mediapart :

Nous pourrons échanger avec les syndicalistes d’autres entreprises. Venez nombreuses et nombreux !

Comment rejoindre la conf call

La ConfCall sera diffusée sur Youtube. Vous pourrez interagir avec nous par le chat intégré.

Pour intervenir directement dans la conférence, envoyez vous un mail pour rejoindre le discord de la CGT fédération des société d’étude.

Suspension des aides publiques aux entreprises qui versent des dividendes !

La CGT revendique le suspension des aides publiques (chômage partiel notamment) aux entreprises qui verseraient des dividendes à leurs actionnaires.

En effet le chômage partiel n’est rien d’autre que la prise en charge des salaires par l’argent public. Si les entreprises y ont recours, il n’est pas acceptable que les propriétaires de l’entreprise se rémunèrent. Socialiser les pertes et privatiser les profits c’est non !

Pour l’heure, le ministre de l’économie répond très timidement à cette exigence : 

" J'invite toutes les entreprises qui ont accès aujourd'hui au chômage partiel, c'est-à-dire qui ont leurs salariés payés par l'État, à faire preuve de la plus grande modération en matière de versement de dividendes"
Bruno Le Téméraire
Le lundi 30 mars.

Que faire avec les montages financiers type LBO ?

De nombreuses entreprises sont bâties autours de montages financier complexes. c’est le cas de Smile, que nous avons analysé ici. Dans le cas d’une acquisition par effet de levier, un financier vient prendre le contrôle d’une entreprise en utilisant peu de capital (~20% de la valeur de l’entreprise) et recourt massivement à l’endettement. Les intérêts de ces dettes sont alors à la charge de l’entreprise qui remonte des dividendes pour les payer

Mais dès lors, cette dette devrait être celle des actionnaires et non de l’entreprise ! Comment faire face à ces montages qui pressurisent les entreprises et font peser le poids des emprunts sur le travail ?

Venez échanger avec nous !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*