Ouverture des négociations annuelles 2019

Les négociations annuelles (NAO) sur les revalorisations salariales, les conditions de travail, l’égalité femmes hommes débutent. De façon cohérente, les demandes que nous formulons sont en grande partie extraites des propositions que nous soutenons aux élections.

Nous vous invitons à participer à notre enquête en ligne pour donner votre avis sur les revendications et remonter vos demandes.

Nous demandons

Salaires et augmentation

Il ne faut pas faire de la question du salaire un tabou, nous voulons plus de transparence sur les augmentations. Les fiches de poste doivent inclure des fourchettes de salaire connues de tous et toutes. Lors de la dernière négociation, la direction nous a annoncé que la moyenne d’augmentation était de 4,8 %. Nous voulons savoir comment elles se répartissent, car nombre de BU semblent être en dessous.L’entreprise ne pratique que des augmentations individuelles de salaire. Nous demandons l’ajout d’augmentations générales permettant de compenser l’inflation (~2%).

Déplacements

Prime pour déplacement exceptionnel

Nous souhaitons la mise en place d’une prime de 30€ en cas de déplacement exceptionnel (ex prise de TGV ajoutant 4h de voyage).

Le Code du travail (L3121-4, L3121-7) détermine que les salariés doivent bénéficier d’une indemnisation lorsqu’ils effectuent des déplacements exceptionnels. Cette indemnisation doit être définie par accord au niveau de l’entreprise.

Prime régie éloignée

Il existe un usage toujours en vigueur dans l’entreprise méconnu de nombreux collègues et manageurs selon lequel : 

Les collaborateurs effectuant une mission en régie chez un client, d’une durée d’au moins 10 jours consécutifs, occasionnant des temps de transport supérieurs à 2h00 par jour (aller-retour), dont au moins 1h00 supplémentaire par rapport au temps de trajet habituel (temps pour venir chez Smile depuis son domicile), se verront attribuer une indemnité. Les heures supplémentaires par rapport au temps de trajet habituel seront rémunérées au SMIC horaire. Cette mesure ne concerne pas les commerciaux ni les consultants. L’indemnité ne sera versée qu’après remise du Compte Rendu d’Activité par le salarié

Malgré nos demandes, l’information ne figure pas sur l’intranet et le management a l’air quelque peu dérouté lorsqu’un salarié en fait la demande. La CGT Smile propose d’officialiser la chose en faisant figurer l’usage dans un accord d’entreprise et d’abaisser la clause de 1h supplémentaire.

Indemnités kilométriques vélos

La récente loi mobilité permet de mettre en place une indemnité plafonnée à 200€/an pour les salariés se rendant au travail en vélo. Nous pensons que la promotion des modes de déplacement neutre en émission de gaz à effet de serre doit être encouragée. Cette mesure peut s’inscrire dans le plan de Responsabilité sociale de l’Entreprise (RSE).

Sociétale, conciliation vie privée et vie familiale

Congé enfants malades rémunéré

L’année précédente, la DG a refusé cette mesure et a préféré mettre en place unilatéralement un congé rémunéré d’une journée en cas d’hospitalisation de plus de trois jours d’un enfant. Nous voulons faire un bilan de la mesure. Nous soutenons que la mise en place de réels congés enfant malade aurait un impact significatif dans la répartition des tâches familiales. C’est donc une mesure très bénéfique permettant à chaque parent d’être au côté de son enfant. S’occuper des enfants reste trop souvent la charge exclusive des femmes. De nouveaux droits permettent aux deux parents d’être plus présents.

Handicap

Smile embauche 1,5% de travailleurs handicapés ce qui est peu au regard des obligations légales (6%) et de la situation dans la branche professionnelle. En 2018, Smile a versé 240 000€ de cotisation pour non-respect de l’obligation. La situation peut être améliorée. L’entreprise doit, comme la loi l’y oblige, nommer un référent handicap. Nous avons des propositions sociales permettant d’améliorer la situation (surcotisation patronale pour les temps partiels subis pour permettre de prendre une retraite à taux plein en fin de carrière, recours à un cabinet d’expertise pour la reconnaissance du handicap ).

Fond commun de placement d'entreprise

La direction a abordé avec les élus du Comité d’entreprise la mise en place d’un fond qui permettrait aux salariés de placer le montant de leur participation. Le fond de placement serait composé pour tout ou partie d’actions Smile. Les modalités restent à définir. La direction souhaite aborder cette question dans le cadre des négociations annuelles.

Nous souhaitons participer à cette concertation. Nous soutenons que le montant de la participation devrait être amélioré.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*