Arrêt maladie demandons la couverture pour les salariés ayant moins d’un an d’ancienneté​

Un arrêt maladie est financé à 50% par la sécurité sociale (il faut avoir acquis les droits1) et 50% par l’employeur et l’assurance prévoyance. Notre convention collective garantie, aux salarié⋅es ayant plus d’un an d’ancienneté, de bénéficier, dès le 1er jour, du maintien à 100% du salaire, par l’employeur2

Mais les salarié⋅es ayant moins d’un an d’ancienneté ne sont pas couvert par ce droit. Ils touchent uniquement la part sécurité sociale les 90 premiers jours de leur arrêt. Notre régime de prévoyance ne les couvre pas non plus. 

Financement de l'arrêt maladie d'un cadre ayant plus d'un an d'ancienneté
Financement de l'arrêt maladie d'un cadre ayant moins d'un an d'ancienneté

En cas d’arrêt maladie prolongé un salarié perdra ainsi 1,5 mois de salaire. 

La situation est assez similaire pour les ETAM. Retrouvez tous les détails de notre analyse dans ce diaporama.

Cette situation peut être améliorée. Dans le cadre des NAO 2019, nous demandons : 

  • la réduction du délai de franchise de la prévoyance pour les salariés ayant moins d'un an d'ancienneté (pour une intervention de la prévoyance plus tôt)
  • à défaut, le maintien par l'employeur du salaire pour les 90 premiers jours de l'arrêt
  1. https://www.ameli.fr/assure/remboursements/indemnites-journalieres/arret-maladie
  2. https://www.syntec.fr/fichiers/20130605112504_Convention_Syntec_Titre_06.pdf

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*